Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Message  mon iPhone m'a tuer le Jeu 11 Mar - 14:34

Vilnus Atyx a écrit:Pour tenter de répondre au problème auteurs>lecteurs...
On pourrait envisager un système de bourse d'évaluation : lorsqu’un utilisateur lit et fait une critique/évaluation, il gagne un certain nombre de points. Le nombre de points pourrait être déterminé par :
- la qualité de la critique (un maximum de point pour une critique de qualité)
- le badge de l’évaluateur (plus son badge est élevé, plus les points acquis sont importants)
- la rareté de la critique sur l’œuvre en question (moins il y a déjà de critiques, plus le nombre de points est grand)
Bref, après quelques critiques, l’utilisateur dispose d’un certain nombre de points qu’il peut investir dans la bourse pour faire lire ses propres œuvres.
Bien entendu, ça n’empêche pas de lire et critiquer les auteurs qu’on suit ou aime.
Il y a sans doute beaucoup d'écueil à ce système. Vous en voyez?

Non cela peut être intéressant, cette logique point / bourse rejoint un peu l'idée que j'avais avec une monnaie virtuelle, un moyen simple de matérialiser des gains correspondant à des efforts (ceux que l'on souhaite développer sur Bookz). Donc ces points pourraient aussi se gagner par un concours de nouvelles, par exemple.

A préciser car je ne comprends pas trop : "un certain nombre de points qu’il peut investir dans la bourse pour faire lire ses propres œuvres".

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Message  Vilnus Atyx le Jeu 11 Mar - 14:44

mon iPhone m'a tuer a écrit:A préciser car je ne comprends pas trop : "un certain nombre de points qu’il peut investir dans la bourse pour faire lire ses propres œuvres".

Qui dit bourse dit échange. Exemple :
J'arrive sur la bourse.
Bonjour, j'ai plein de points parce que j'évalue plein de textes, et je le fais bien.
Par contre, j'ai un roman que personne ne daigne lire/commenter.
J'offre donc X points pour une évaluation de mon bouquin.
Ces points que je donne ne m'enlève ni réputation (le badge reste inchangé)

On peut s'arranger pour que peu ou prou 2 critiques donnent droit en retour à une lecture...

Vilnus Atyx

Messages : 1881
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : parigi

Voir le profil de l'utilisateur http://www.vilnusatyx.net/

Revenir en haut Aller en bas

Capital

Message  nic le Jeu 11 Mar - 15:04

Le côté "bourse" c'est un peu... surprenant (acheter les critiques !), mais intéressant. Je retiens surtout l'idée de de valoriser la critique de textes peu critiqués.

nic

Messages : 813
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Message  Vilnus Atyx le Jeu 11 Mar - 15:29

nic a écrit:Le côté "bourse" c'est un peu... surprenant (acheter les critiques !), mais intéressant..
Pas vraiment acheter. Je dirais plutôt échanger! Dans l'esprit de la communauté. C'est vrai que le mot "bourse" fait appel à des valeurs un peu glauques. Mais bon, vous avez compris l'esprit.

nic a écrit:Je retiens surtout l'idée de de valoriser la critique de textes peu critiqués.
Effectivement, rien de plus triste pour moi qu'un auteur qui lance son texte... dans le vide. Dans le cas de la bourse, s'il reste sans commentaire, c'est qu'il n'aura vraiment pas joué le jeu...

Vilnus Atyx

Messages : 1881
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : parigi

Voir le profil de l'utilisateur http://www.vilnusatyx.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Message  mon iPhone m'a tuer le Jeu 11 Mar - 15:41

Vilnus Atyx a écrit:
mon iPhone m'a tuer a écrit:A préciser car je ne comprends pas trop : "un certain nombre de points qu’il peut investir dans la bourse pour faire lire ses propres œuvres".
Qui dit bourse dit échange. Exemple :
J'arrive sur la bourse.
Bonjour, j'ai plein de points parce que j'évalue plein de textes, et je le fais bien.
Par contre, j'ai un roman que personne ne daigne lire/commenter.
J'offre donc X points pour une évaluation de mon bouquin.
Ces points que je donne ne m'enlève ni réputation (le badge reste inchangé
On peut s'arranger pour que peu ou prou 2 critiques donnent droit en retour à une lecture...

Merci. Alors, cela rejoint tout à fait l'idée de monnaie virtuelle et oui, je pense qu'il y a un truc à creuser. Si on veut valoriser certains types de comportements, rien de tel que des "points" en effet. Ce n'est pas vraiment une logique marchande (pour répondre à nic), car la valeur des points se fonde sur un choix particulier de la communauté (la récompense d'un certain type de travail, et non l'équivalence de toute production même dérisoire dans une monnaie commune). Cela n'empêche pas de faire des choses par pure gratuité (à condition que les points ne soient pas eux-mêmes surmédiatisés dans Bookz et présentés comme l'alpha et l'omega), ou par exemple de donner ses points à un ami (auteur, critique) que l'on veut soutenir.

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Message  le koala le Jeu 11 Mar - 15:49

Victor.Digiorgi a écrit:.

Ah oui, c'est vrai ça.

Ceux qui écrivent lisent, en effet.

---

Merci de la bienvenue, noble éponge.

.

Heu, oui !! mais il y a un problème secondaire.
Pourquoi viendraient-ils lire sur la plate-forme ?
Parce que, dans la mesure où ils l'emploieraient pour présenter leur propre ouvrage, ils se sentiraient tenu de "rendre la politesse" en prenant connaissance des autres textes ?
J'ai peur que ça ne tienne pas - ou très partiellement. Pour lire abondamment dans la nouvelle plate-forme, les livres des "copains", ça voudrait dire - corolaire immédiat - quasiment déserter les librairies ...!
Or je ne peux pas le faire, moi, par exemple. Ne plus foutre mes pieds palmés dans une librairie, me laisser imposer mon programme de lecture par mes collègues wannabis (également marsupiaux) ? Nenni ! Zut, hors de question ! Avec tout ce qu'il me reste à lire !

Je plaisante mais bon, l'observation "plus d'écrivains que de lecteurs" me semble effectivement pertine. Même les sites d'auto-éditeurs sont surtout fréquentés, j'en ai peur... par les déposants de manuscrits et leur famille !

le koala

Messages : 24
Date d'inscription : 04/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Message  mon iPhone m'a tuer le Jeu 11 Mar - 16:05

le koala a écrit:
Heu, oui !! mais il y a un problème secondaire.
Pourquoi viendraient-ils lire sur la plate-forme ?(...)
Or je ne peux pas le faire, moi, par exemple. Ne plus foutre mes pieds palmés dans une librairie, me laisser imposer mon programme de lecture par mes collègues wannabis (également marsupiaux) ? Nenni ! Zut, hors de question ! Avec tout ce qu'il me reste à lire !
Je plaisante mais bon, l'observation "plus d'écrivains que de lecteurs" me semble effectivement pertine. Même les sites d'auto-éditeurs sont surtout fréquentés, j'en ai peur... par les déposants de manuscrits et leur famille !

A nouveau, nous devons raisonner dans la logique des grands nombres et des gains marginaux. Je ne compte pas du tout (et ne peux pas) sacrifier toutes mes lectures personnelles/professionnelles. Mais je compte bel et bien donner un peu de mon temps à lire les textes de la plateforme. Si nous sommes 1000 ou 10.000 "grands lecteurs", ce "peu de temps" additionné fera déjà beaucoup de lectures.

Le wannabe et sa famille, pareil : s'ils consacrent un peu de temps à faire autre chose que l'autopromotion de l'enfant prodige, et s'ils sont très nombreux, l'addition de ces micro-efforts sera visible dans le taux de lecture global de la plateforme.

On aura (à mon avis) une minorité égoïste de purs free riders (je profite pour poser mon texte et je ne fous strictement rien), une minorité altruiste de purs "donateurs" (j'adore lire, j'adore les communautés, j'ai trouvé ma "vraie famille" et je deviens pilier de Bookz) et une immense majorité entre les deux.

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Message  max léon le Jeu 11 Mar - 16:15

mon iPhone m'a tuer a écrit:
le koala a écrit:
Heu, oui !! mais il y a un problème secondaire.
Pourquoi viendraient-ils lire sur la plate-forme ?(...)
Or je ne peux pas le faire, moi, par exemple. Ne plus foutre mes pieds palmés dans une librairie, me laisser imposer mon programme de lecture par mes collègues wannabis (également marsupiaux) ? Nenni ! Zut, hors de question ! Avec tout ce qu'il me reste à lire !
Je plaisante mais bon, l'observation "plus d'écrivains que de lecteurs" me semble effectivement pertine. Même les sites d'auto-éditeurs sont surtout fréquentés, j'en ai peur... par les déposants de manuscrits et leur famille !

A nouveau, nous devons raisonner dans la logique des grands nombres et des gains marginaux. Je ne compte pas du tout (et ne peux pas) sacrifier toutes mes lectures personnelles/professionnelles. Mais je compte bel et bien donner un peu de mon temps à lire les textes de la plateforme. Si nous sommes 1000 ou 10.000 "grands lecteurs", ce "peu de temps" additionné fera déjà beaucoup de lectures.

Le wannabe et sa famille, pareil : s'ils consacrent un peu de temps à faire autre chose que l'autopromotion de l'enfant prodige, et s'ils sont très nombreux, l'addition de ces micro-efforts sera visible dans le taux de lecture global de la plateforme.

On aura (à mon avis) une minorité égoïste de purs free riders (je profite pour poser mon texte et je ne fous strictement rien), une minorité altruiste de purs "donateurs" (j'adore lire, j'adore les communautés, j'ai trouvé ma "vraie famille" et je deviens pilier de Bookz) et une immense majorité entre les deux.

on sent déjà pointer la dictature stalinienne sous l'utopie socialiste.

max léon

Messages : 20
Date d'inscription : 09/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Message  mon iPhone m'a tuer le Jeu 11 Mar - 16:26

max léon a écrit:
on sent déjà pointer la dictature stalinienne sous l'utopie socialiste.

Wikipedia ou Linux ne sont ni des utopies (ils existent bel et bien!) ni des dictatures (ces dernières seraient plutôt à chercher dans les manoeuvres liberticides des logiciels et supports propriétaires, non? Amazon a beau être très capitaliste, quand il efface à distance des textes d'Orwell sur les Kindle...).

En tout état de cause, mon message décrivait le fonctionnement classique du net collaboratif tel qu'on l'observe à partir de milliers d'expériences grandeur réelle depuis le début du "2.0". On peut nier cette réalité ou la qualifier de totalitaire, mais il y faut quelques arguments.

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Message  max léon le Jeu 11 Mar - 16:41

mon iPhone m'a tuer a écrit:
max léon a écrit:
on sent déjà pointer la dictature stalinienne sous l'utopie socialiste.

Wikipedia ou Linux ne sont ni des utopies (ils existent bel et bien!) ni des dictatures (ces dernières seraient plutôt à chercher dans les manoeuvres liberticides des logiciels et supports propriétaires, non? Amazon a beau être très capitaliste, quand il efface à distance des textes d'Orwell sur les Kindle...).

En tout état de cause, mon message décrivait le fonctionnement classique du net collaboratif tel qu'on l'observe à partir de milliers d'expériences grandeur réelle depuis le début du "2.0". On peut nier cette réalité ou la qualifier de totalitaire, mais il y faut quelques arguments.

Je veux dire : je ne pense pas qu'il faille commencer à stigmatiser les "mauvais membres" qui déposent des textes et ne lisent pas les textes des autres. Chacun doit pouvoir participer selon ses besoins, ses envies, ses moyens : c'est ça, me semble-t-il, la vraie ouverture. L'auteur qui déposera de vraiment bons textes, même s'il ne participe par ailleurs pas du tout à la communauté (la sociabilité n'est pas nécessairement la qualité la plus commune aux grand auteurs), sera autant une bénédiction pour votre plateforme qu'un stakhanoviste de la critique (parce que des vraiment bons textes, il n'y en aura pas tant que ça). Au contraire, il faudrait se méfier des constitutions de réseaux et des notoriétés sociales qui mettront artificiellement des auteurs et des textes en avant sans corrélation étroite avec leur qualité réelle, dérive bien connue du monde 1.0 et d'expériences online, comme les m@nuscrits, par exemple.

max léon

Messages : 20
Date d'inscription : 09/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

20e congrès

Message  nic le Jeu 11 Mar - 17:12

Pourquoi déposer un texte sur cette plateforme plutôt qu'ailleurs ?
Parce qu'il y sera davantage lu et commenté.
Pourquoi ? Parce que les commentaires seront valorisés. Il faut que le commentateur ait un intérêt (gloriole, e-réputation, pub pour ses propres textes, etc.).
La pure réciprocité selon l'impératif catégorique je fais ce que je voudrais voir fait, faut pas trop y compter.
Mais valoriser les critiques, est-ce que cela implique de culpabiliser les silencieux ? Bien sûr que non. A chacun selon ses besoins, vive le communisme !

nic

Messages : 813
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Message  Victor.Digiorgi le Jeu 11 Mar - 18:48

max léon a écrit:on sent déjà pointer la dictature stalinienne sous l'utopie socialiste.
Non, je ne crois pas que ce soit ça.

C'est de la science statistique, rien de plus ...

.

Victor.Digiorgi

Messages : 409
Date d'inscription : 10/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Message  le koala le Jeu 11 Mar - 19:10

(Iphone a écrit):

"une minorité égoïste de purs free riders (je profite pour poser mon texte et je ne fous strictement rien), une minorité altruiste de purs "donateurs" (j'adore lire, j'adore les communautés, j'ai trouvé ma "vraie famille" ...

Aïe, heu, zut, flûte, diantre.
Marco, Psssst !!...Marco !! Oùkilé nom d'un chien ?

J'ai bien peur de faire partie de la première catégorie de fumier. j'ose pas lui dire... Embarassed

le koala

Messages : 24
Date d'inscription : 04/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Message  mon iPhone m'a tuer le Jeu 11 Mar - 21:44

max léon a écrit:(...)

Je veux dire : je ne pense pas qu'il faille commencer à stigmatiser les "mauvais membres" qui déposent des textes et ne lisent pas les textes des autres. Chacun doit pouvoir participer selon ses besoins, ses envies, ses moyens : c'est ça, me semble-t-il, la vraie ouverture. (...)

Nous sommes d'accord, et je me suis mal exprimé (mais Victor, qui me connaît bien, avait corrigé) : égoïste/altruiste ont ici le sens utilisé dans la théorie de l'évolution et la théorie des jeux, pas celui d'un jugement moral.

Ensuite, nous travaillons à mettre en place une plateforme de lecture : il me paraît normal d'y encourager la lecture. Il ne s'agit pas de stigmatiser un comportement (je ne lis rien) mais de reconnaître un autre (je lis beaucoup).


Dernière édition par mon iPhone m'a tuer le Ven 12 Mar - 0:54, édité 1 fois

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Message  Marco le Ven 12 Mar - 0:48

le koala a écrit:(Iphone a écrit):

"une minorité égoïste de purs free riders (je profite pour poser mon texte et je ne fous strictement rien), une minorité altruiste de purs "donateurs" (j'adore lire, j'adore les communautés, j'ai trouvé ma "vraie famille" ...

Aïe, heu, zut, flûte, diantre.
Marco, Psssst !!...Marco !! Oùkilé nom d'un chien ?

J'ai bien peur de faire partie de la première catégorie de fumier. j'ose pas lui dire... Embarassed

Oh, n'aie nulle crainte, bon koala: ton égoïsme de contre-révolutionnaire infiltré est connu de tous depuis bien longtemps, il est bien entendu que ça fait partie de ton charme.

Marco

Messages : 1479
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : Bourg-en-Bresse

Voir le profil de l'utilisateur http://marcsefaris.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un débat de fond: la question de l'évaluation des textes.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum