Des idées pour le manifeste, bis repetita

Aller en bas

Des idées pour le manifeste, bis repetita

Message  Admin le Dim 21 Mar - 17:41


nathrrr le Ven 19 Mar - 10:19La fin de la dictature !





Gondolfo le Ven 19 Mar - 10:38Pour
une plateforme conviviale qui réunisse de façon transparente et
désintéressée des auteurs et des lecteurs pour partager l'amour des
mots et offrir des passerelles vers les modes de lecture de demain.

Smile







Michel M le Ven 19 Mar - 13:18Un nouveau paradigme pour une nouvelle littérature






mon iPhone m'a tuer le Ven 19 Mar - 13:49Ma
première idée est que le manifeste doit être hyper positif, donc pas ce
que je fais parfois sur mon blog par exemple (au sens où ce qui
m'intéresse là-bas, c'est notamment l'expansion d'une conscience
politique numérique qui impose de surjouer un peu le rapport ami-ennemi
ancien monde physique versus nouveau monde numérique)


Bref en vrac pas dégrossi

• Internet
et le numérique : un événement sans précédent dans l'histoire humaine,
libre production, libre circulation et libre accès des connaissances et
des créations, les oeuvres de l'esprit ont trouvé le lieu de leur
épanouissement

• l'imprimerie avait inventé une certaine forme
du livre et de ses intermédiaires (éditeurs, libraires, etc.), le
numérique en invente une nouvelle sous nos yeux

• idem pour
l'auteur : sa figure a lentement émergé au cours des derniers siècles,
mais l'auteur numérique aura un statut nouveau, une étape
supplémentaire dans la liberté, l'autonomie et la reconnaissance

• l'écriture numérique est libre comme jamais l'écriture ne l'a été auparavant


l'écriture numérique sera diverse et imprévisible : individuelle ou
collective, hypertextuelle, générative, protéiforme (Gainon), etc. (à
creuser mais sans trop insister non plus, pas de prise de tête intello
ni de futurologie incertaine)

• votre création demande avant tout à circuler d'esprit en esprit, comme toute création humaine depuis la nuit des temps

• les
affinités électives et les attracteurs étranges : il est des livres qui
sont destinés à nous attirer dans leur monde, mais nous ne le savons
pas encore, et nous risquons de les manquer dans le flux immense des
informations

••• bref Bookz est là pour tout cela et plus encore






nic le Ven 19 Mar - 16:06Je
pense qu'il faut partir de l'auteur et qu'il est et reste le détenteur
des droits de son texte. C'est à la fois un principe et une condition -
Gondolfo le dit à un autre endroit du forum - pour susciter l'adhésion,
tant les arnaques en ce domaine sont nombreuses.






nathrrr le Ven 19 Mar - 17:06Je
suis les rails d'Iph, même direction, même cheminement. Après le papier
et l'impression, le numérique est la nouvelle libération de l'écrit.






mon iPhone m'a tuer le Ven 19 Mar - 17:14Ah
oui aussi pour mémoire, un truc que j'avais noté pour mon blog, Balzac
avait écrit une "lettre ouverte aux écrivains du XIXe siècle" (surtout
à propos du droit d'auteur face à l'entrée de l'édition dans son ère
industrielle), ce serait un clin d'oeil marrant de faire aussi comme
outil de buzz une "lettre ouverte aux écrivains du XXIe siècle".






mon iPhone m'a tuer le Ven 19 Mar - 17:17<blockquote>mon iPhone m'a tuer a écrit:Ah
oui aussi pour mémoire, un truc que j'avais noté pour mon blog, Balzac
avait écrit une "lettre ouverte aux écrivains du XIXe siècle" (surtout
à propos du droit d'auteur face à l'entrée de l'édition dans son ère
industrielle), ce serait un clin d'oeil marrant de faire aussi comme
outil de buzz une "lettre ouverte aux écrivains du XXIe siècle".
</blockquote>Nota : Plus précisément c'était « Lettre adressée aux écrivains français du XIXe siècle » (1834)






Gondolfo le Ven 19 Mar - 17:59Iph pour la lettre ouverte aux écrivains : attention que nous n'ayons pas l'air d'en faire "trop".

A mon sens plutôt humilité , efficacité, bouche à oreille numérique.

On fera la lettre aux écrivains du 22ième siècle pour fêter le miilionème membre Wink


raspoutine le Ven 19 Mar - 18:46


Je ne sais pas si elle doit figurer dans le manifeste, mais j'aime bien l'idée de transparence, de dévoilement...

A
mon sens (et même si je suis les préceptes multi-factoriels d'iPhone)
une différence d'importance entre l'ancien et le nouveau monde est la
transparence du second, et dans cette transparence se cache la fin du
pouvoir du premier.

Oui, ce n'est pas très original, il y a eu
les Lumières, l'Encyclopédie et la connaissance comme fin de la
domination, de l'autorité, de l'oppression, etc. mais j'ai l'impression
que le monde numérique (tel que je l'entends donc libertarien, ouvert
et horizontal) pousse le raisonnement encore plus loin.

On le
voit bien, à mon sens, avec les chants du cygne statutaires de
certaines "figures" de l'ancien monde, l'éditeur en premier lieu -
quand Gilles Cohen Solal fustigeait sur France Info les m@nuscrits "de"
Léo Scheer (je mets des guillemets, parce que tout le monde qui s'y est
penché a compris que pour être "belle", cette entreprise n'en est
néanmoins pas morte-née, du fait d'un "propriétaire" qui n'a pas tout
compris des implications du numérique dans ce "métier" qu'il se faisait
fort de dépoussiérer - bref) c'est cette transparence qu'il critiquait
: il était plus facile pour lui de parler de "poubelle", car oui, le
nombre apporte du bruit, que de souligner que cette transparence des
procédés pouvait, aussi, révéler tout ce qu'il y avait (de pourri) et
de raté dans sa profession, dans cette "expertise" qui, ainsi exposée,
perdait de sa superbe, et donc de son pouvoir.

Je ne me jette
pas dans Bookz avec un esprit revanchard ou aigri, de ceux qui pensent
"savoir mieux faire que tout le monde", mais parce que j'y vois dans
cette transparence, à mon avis fondamentale, une autre manière d'en
finir avec les cultes du secret, de l'expertise, et bien évidemment de
la "distinction".

Et parce que c'est ce mouvement qui me porte, depuis toujours I love you






mon iPhone m'a tuer le Ven 19 Mar - 18:54Transparence : je le vois dans les principes. pig


Marco le Ven 19 Mar 2010 - 21:35D'accord
avec Gondolfo pour une approche "humble" et Raspoutine pour insister
sur la transparence, les deux dans les "principes".
Bon, le
manifeste proprement dit, si je comprends bien, c'est surtout un texte
punchy, accrocheur, déclinable en videos ludiques buzzesques; c'est
très bien, à condition de ne pas se présenter comme des
révolutionnaires de folie alors que la plateforme ressemblera quand
même bigrement à une ou deux autres, au moins dans la philosophie et
les fonctionnalités de base.

Admin
Admin

Messages : 43
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://auteurs-lecteurs.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des idées pour le manifeste, bis repetita

Message  mon iPhone m'a tuer le Lun 22 Mar - 14:57

J'ai suggéré, je ne sais plus où, de distinguer le manifeste (petite texte enthousiasmant) et les principes (une liste des "X principes" de Bookz).

A mon avis, il est plus simple de commencer par les principes, et de terminer par le manifeste qui en sera un reflet en style enlevé. Par exemple, dans la liste ci-dessus, "transparence" est un des principes fondateurs de Bookz, qu'il faudra décrire dans un paragraphe de trois ou quatre lignes.

Parmi les principes (je mets juste l'idée, pas forcément le bon mot, et il se peut que certaines idées soient redondantes) :

• Transparence
• Convivialité (réseau social)
• Affinité (pas de textes en masse, on navigue selon ses goûts)
• Collaboratif (partage, entraide)
• Gratuit
• Auteur (au centre, nouveau statut)
• Lecture (plaisir, découverte, littérature vivante)
• Critique (dimension émulation, sélection, reconnaissance des textes de valeur)
• Edition (au sens propre, aider à progresser sur un texte pour le rendre meilleur et publiable)
• Diversité (tous les genres sont bienvenus)
• Ouverture (on peut parler et débattre de tous les livres... même ceux du papier ?)

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des idées pour le manifeste, bis repetita

Message  Victor.Digiorgi le Lun 22 Mar - 15:15

.

Il faudrait à mon avis ajouter à tout ça la notion d'objectif, de but visé, tout au moins au début de la parution de Bookz, pour la bonne raison qu'on ne peut pas dire de but en blanc « viens chez moi, y a des caramels ! » s'il n'y a encore aucun caramel dans la boutique ...

.

Victor.Digiorgi

Messages : 409
Date d'inscription : 10/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des idées pour le manifeste, bis repetita

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum